Le salon du chiot au parc des expositions de Bordeaux

 

 

En tant qu’éducatrice canine et passionnée des chiens, je voulais voir, j ai vu!
Je suis rapidement repartie, écœurée…
Des chiots entassés dans des cages pendant 2 jours, exposés comme des pots de yaourt à Liddl!
La marchandise n’est pas donnée, pour autant, on constate rapidement que la qualité n est pas au rendez vous… Les chiots se grattent les puces, aboient et tournent en rond (quand la place le permet!); certains dorment, amorphes malgré le brouhaha… Je ne suis pas vétérinaire mais je ne suis pas sur qu’ils soient vraiment tous en bonne santé, ni qu’ils aient l’âge légal pour être vendus…
Je n’en veux pas aux pauvres humains venus pour la plupart, accompagnés de leurs enfants qui ne voient que de « trop mignons petits toutous… » j’entends un petit demander à sa maman : « Et si on l’achète, comment cela se passe?  » et la mère de répondre : « Ben maman va donner des sous au monsieur et on repart avec »,  » dans la voiture? Super »… Oui super, de se retrouver avec un chiot dont on ne connaîtra rien, qui se retrouvera peut-être malade dès le retour chez vous, qui vous coûtera peut-être des frais vétérinaires exorbitants… Et qui peut-être ne pourra s’en sortir après quelques jours ou semaines chez vous… (C’est une histoire que je connais car vécue par un de mes clients qui avait acheté son chiot dans ce type d’endroit). Super d’avoir un chien qui physiquement ou « comportementalement » demandera le double (minimum) d’investissement (temps, matériel…) de la part de ses maîtres; les mêmes maîtres qui, au mieux s’investiront ou choisiront l’option abandon (ou pire) du « toutou vraiment trop pénible »…

Que dire enfin sur les « éleveurs » présents… Évidement, qu’ils ne méritent pour la plupart, pas leurs qualifications. Certains ne sont que de vulgaires revendeurs de « bêtes à malheur » acheté au kilo dans des marchés de l’Est Européen… Surement pas tous, je ne me suis pas attardé, certains sont peut-être plus sérieux et ont probablement atterri dans ce salon comme moi « pour voir »… Néanmoins, les vrais éleveurs n’ont pas besoin d’aller dans ce type d’endroit, les portées de leurs chiennes sont parfois réservées avant même leur naissance, tant le sérieux de l’élevage est reconnu.
Cependant , j’ai été choquée par ce soit disant éleveur qui exposait une dizaine de races de chiots différents (voir fin de la vidéo), Comment peut-on élever en bon père de famille autant de chiots??? (Plus de 30 présents au salon!). Alors je suis allé chercher sur internet, je vous laisse juge de ce que j’ai trouvé :
2015 : « Les faits reprochés
Entre janvier 2005 et juin 2008, 8 898 animaux ont été vendus.
Francis Dupras était le fournisseur. Il réceptionnait des chiots qui pour la plupart venaient de Slovaquie. Ces animaux étaient suivis médicalement par Jean Yves Gauchez. Duprat revendait à plusieurs animaleries, qui à leur tour en faisaient commerce. Les premières plaintes émanent d’acheteurs d’Andries. Les victimes considéraient que les animaux n’étaient pas en bonne santé, que l’âge du chiot ne correspondait pas à la réalité du carnet de santé, que les vaccinations n’étaient pas conformes. Ce ne sont pas moins de 93 plaintes qui vont être recensées. » LA DEPECHE
la même année, cet « éleveur » à été relaxé des poursuites à son encontre, la justice parfois…

Alors futurs propriétaires,
« Un chien bien éduqué c’est un maître heureux »
Mais aussi
« Un chien bien naît c’est un maître heureux » L’Amie Cahouette 33



L'amie Cahouette déménage !

Amis de la région Royannaise, à partir du 1er décembre 2021 vous pourrez profiter de mes services et j'ai hâte de pouvoir vous aider à mieux communiquer avec votre compagnon à quatre pattes, chien ou cheval.

En savoir +